Comprendre le Grand Longwy

Depuis le 1er janvier 2017, la Communauté de Communes est devenue Communauté d’Agglomération de Longwy. Elle comprend 21 communes et compte 63 191 habitants. Depuis sa création au début des années 60 sous la forme d’un District, l’intercommunalité a beaucoup évolué :

  • 1960 avec 5 communes : Cosnes-et-Romain, Herserange, Lexy, Longwy, Mont-Saint-Martin.
  • 1974, Réhon adhère à son tour.
  • Fin 1998, les élus du District prennent la compétence développement économique.
  • Simultanément, 11 nouvelles communes entrent dans le District : Chenières, Cons-la-Grandville, Cutry, Gorcy, Haucourt-Moulaine, Hussigny-Godbrange, Longlaville, Mexy, Morfontaine, Saulnes et Ugny.
  • En juillet 2000, la CCAL quitte la place Darche à Longwy-Haut pour s’installer sur le ban de la commune de Réhon dans des bâtiments occupés précédemment par les laboratoires de l’usine de La Providence.
  • En 2002, la commune de Laix adhère.
  • En 2014, les communes de Fillières, Tiercelet et Villers-la-Montagne rejoignent la CCAL.
  • En 2017, la CCAL accède à l’échelon supérieur et devient Communauté d’Agglomération.
  • En 2021, elle modernise son nom pour s’appeler Communauté d’Agglomération du Grand Longwy.

La Communauté d’Agglomération du Grand Longwy est la 2ème intercommunalité du département. En population, c’est l’une des 20 plus importantes de la Région Grand Est : elle est 19e sur les 149 prévues au 1er janvier 2017. De par sa situation géographique et ses deux frontières avec la Belgique et le Luxembourg et la proximité avec l’Allemagne, c’est l’une des portes d’entrée vers l’Europe. D’ailleurs, c’est l’une des zones d’emploi les plus impactées par le travail transfrontalier puisque près de 50% des actifs exercent une activité professionnelle dans ces 2 pays dont plus de 80% vers le Grand Duché (Luxembourg-ville est à moins de 40 kms).

Missions et compétences

La Communauté d’agglomération du Grand Longwy compte de nombreuses compétences :

– le développement économique avec la gestion de la zone d’activité de Mexy, des Quémènes à Cosnes, de la Zone de Villers-la Montagne, la location ou la vente de bâtiments à des entreprises.

– l’environnement avec la collecte et le traitement des ordures ménagères, la déchétèrie de Longwy-Haut, un Plan Climat Air Energie Territorial en cours d’élaboration, un Plan Paysage.

– la culture avec la médiathèque et l’initiation musicale et théâtrale. Elle souhaiterait d’ailleurs s’emparer de la compétence culturelle dans sa totalité.

– le sport avec un important projet de Pôle Aquatique, un golf et en soutenant les clubs et les sportifs méritants de l’agglomération.

– un pôle de service avec la Maison de la Formation à Longlaville accueillant Pôle Emploi et la Mission Locale.

– le financement du Service Départemental d’Incendie et de Secours (sapeurs-pompiers).

– l’habitat avec le Programme Local de l’Habitat (PLH), les Opérations Programmées d’Amélioration de l’Habitat (OPAH), le Nouveau Programme National de Rénovation Urbaine (NPNRU), la gestion de la demande locative.

– Les gens du voyage avec la création et la gestion des aires d’accueil ou de grands passages.

– la “ Politique » de la Ville ” pour les quatre quartiers classés prioritaires : Voltaire et Remparts/Gouraincourt à Longwy, Val Saint-Martin à Mont-Saint-Martin et Concorde/Landrivaux à Herserange,

– le Conseil Intercommunal de la Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD) pour mettre en œuvre une politique coordonnée sur l’ensemble du territoire.

– l’alimentation en eau potable pour 3 communes (Herserange, Mont-Saint-Martin et 2 quartiers de Haucourt) et 80 entreprises.

– de tourisme avec le soutien de l’Office du Tourisme du Pays de Longwy.

Et depuis novembre 2016 :

– l’assainissement,

– la mobilité avec son adhésion au Syndicat Mixe de Transport (SMITRAL),

– la Gestion des Milieux aquatiques et de la prévention des inondations (GEMAPI) en 2018

– et l’alimentation en eau potable de l’ensemble du territoire en 2020.

Le budget

1.Plus dynamique

Poursuivre les grands projets en cours.
Favoriser l‛innovation.
Encourager les entreprises à venir sur notre territoire.
Développer l‛activité économique de manière concertée.
Multiplier les actions culturelles sur le territoire en adoptant la compétence culturelle.

2.Plus solidaire

Accentuer les actions Coeur de ville pour davantage de mixitésociale et d‛équilibre entre les territoires.Agir en faveur de l‛éducation et de la santé en direction des personnes les plus fragiles.Trouver des solutions face aux déserts médicaux.Promouvoir le sport et mettre en valeur les sportifs méritants du territoire.

3.Plus vert

Faciliter la mobilité entre les communes et aux Trois Frontières.Encourager la végétalisation des centres-villes et dynamiser les villages.Développer et entretenir les sentiers cyclo-pédestres.Rendre le territoire plus attractif, plus éco-responsable.Multiplier les actions en faveur de la valorisation des déchets.Réfléchir à la création d’une police de l’environnement pour lutter contre les dépôts d’ordures sauvages.

Taille du texte
X